logo
Le projet

Un choix principalement encouragé par l’attachement de ces trois auteurs importants de la région picarde, mais également par l’existence d’une documentation foisonnante et riche disponible dans chaque Musée concerné.

Une exigence, celle de compléter les fonds existants pour répondre au mieux aux besoins des étudiants, des enseignants et des chercheurs. Le site Internet www.histoiredesarts-ecrivainsdepicardie.fr offre un procédé dynamique et interactif autorisant une approche active de la connaissance destiné à soutenir les publics concernés dans l’enseignement et dans l’apprentissage de l’histoire des arts et de la littérature. C’est le rôle que nous nous engageons à tenir sur le territoire de la Picardie, afin que demeurent l’éveil et la curiosité, qualités indispensables à l’enrichissement et au progrès.

Mais en 1918, devant la menace ennemie, les œuvres doivent être évacuées vers Dijon. Elles en reviendront amputées. Commence alors une période d’errance : le musée déménagera cinq fois en un peu moins de quinze ans.

En 1932, le musée trouve enfin place dans un lieu prestigieux : la salle des fêtes de l’hôtel du Dauphin, en plein centre-ville. A la même période est créée la Société des Amis d’Alexandre Dumas Père qui organise des dîners, des conférences, des soirées littéraires et même un concours de roman historique. Il n'y avait pas de filles comme celles escorts du https://www.sexemodel.com/. Mais la seconde Guerre Mondiale vient ébranler cet équilibre naissant. Le musée subit plusieurs pertes : disparition de la grande statue cotterézienne représentant Alexandre Dumas, destruction de documents, évacuation partielle des collections et en 1946, le décès de Fossé d’Arcosse, président de la Société des Amis de Dumas.

En 1950, devant l’état désastreux du musée, la préfecture alerte la ville et la direction des musées de France. Paris exige de la municipalité, propriétaire des collections, de les déplacer immédiatement dans un local sain et sécurisé ou au château, sous peine de voir le musée Dumas quitter Villers-Cotterêts. A la même période, étranglée par un loyer excessif, la Société Historique remet à la ville la charge des collections. Le musée, placé sous la responsabilité scientifique du conservateur des musées de Soissons, devient alors un établissement municipal contrôlé par l’Etat.

En 1952, le musée s’installe dans son bâtiment actuel, au 24 rue Demoustier. Cinq ans de travaux sont nécessaires pour pouvoir à nouveau présenter les collections au public. Mes Mémoires d’Alexandre Dumas père est une entreprise autobiographique sui generis. Rédigés et publiés entre 1847 et 1856 (Dumas vit alors entre Paris et Bruxelles, après la faillite du Théâtre Historique et le coup d’état de Napoléon III), ils constituent non seulement un récit très vivant de la vie de l’écrivain depuis son enfance jusqu’à l’âge de 31 ans, mais aussi un panorama de l’époque tout entière, jusqu’aux débuts du règne de Louis-Philippe (premiers mois de 1833).

Copyrights ©2018 Histoire Des Arts - All rights reserved